Final Fantasy

Forum rpg sur l'univers des final Fantasy. Ce site est consacré au monde de Final Fantasy 10
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Chronique de Gadel:Journal du demi-hérétique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gadel
Al bhed
avatar

Nombre de messages : 133
Niveau : Artisan
Date d'inscription : 12/01/2008

MessageSujet: Chronique de Gadel:Journal du demi-hérétique   Lun 31 Mar - 4:24

Journal du demi-hérétique

Histoire: Chapitre 1 la naissance:

Gadel est née… Personne ne sait ou il est née car il a été abandonner ou alors il a miraculeusement survécu à une attaque de sin, personne ne le sais et sans nul doute personne ne le saura, alors on dit qu’il est née à Bikanel la ou frangin quand il était petit le vit flotter près de l’oasis, Cid et son Frangin le pris et le fit adopter par une famille al bhed, ou il reçu une éducation tout se qu’il y a de plus correcte, car même si il n’était pas de la même race il était accueilli comme l’un des leurs et cela ne devais qu’être une bonne nouvel… Mais pourtant bien qu’il sera aime par tous nul ne pouvait se douter qu’il allait vivre des choses terribles qui allait le changer radicalement.

Frangin raconte:
Frangin(enfant):Papa, tu as reussi à sauver notre peuple t’es super!
Cid: Merci. Un jour nous réussirons à faire comprendre que…
Frangin: regarde papa!
Cid: Hoo un bébé, Sin a du attaquer non loin d’ici et le bébé à dériver, jusqu’ici, viens fiston on rentre.
Plus tard:
Cid: tenez je vous le confie, je sais que vous rêviez d’en avoir un et nous ne pouvons laisser cet enfant seul dans le désert
Mère adoptive de Gadel: Merci Cid, nous allons l’aimer comme si il était des nôtres…

Chapitre 2 les connaissance:

Gadel se fit plein d’ami, mais il adorait quand il était petit voir frangin qui lui avait quand même en quelques sorte sauver la vie, il était même la lorsqu’il électrocuta sa sœur Rikku en volant faire fuir un monstre, il rencontra Cid aussi mais, il avait limite peur de lui qui était quand même plus effrayant que ses enfants, il lui arrivait aussi de jouer avec Rikku de temps en temps quand il ne se contenta pas que de les observés dans un coin, car Gadel était du genre timide, mais déjà très jeune c’était un garçon très courageux qui s’entraînait aussi très souvent pour aider les al bhed.

Ma mère ma dit que…:
Mère adoptive de Gadel: Gadel, pourquoi tu ne vas pas avec Rikku jouer si tu as tellement envie, au lieux de la regarder.
Gadel: J’ai pas envie…
Mère adoptive de Gadel: Gadel… Tu serais pas amoureux de le petit Rikku.
Gadel: N’importe quoi… Pff… Je… Je l’aime bien c’est tout.
Mère adoptive de Gadel: Alors pourquoi tu ne vas pas près d’elle?
Gadel: J’ai peur… De son papa…
Mère adoptive de Gadel: De Cid, il y a personne de plus honnête que lui, c’est grâce à lui que tu es ici en plus.
Gadel: Je sais


Chapitre 3 son entraînement:

Gadel s’entraîna presque tout les jours depuis qu’il avait eu l’age de raisonner comme il faut, il n’était par contre pas comme les autres al bhed, il ne maîtrisa pas bien les armes à feu alors on lui enseigna celui des armes blanche et son arme fut très vite le sabre, il semblait vraiment doue pour cet arme il s’entraîna d’ailleurs souvent à partir de son adolescence dans le désert à affronter des monstres, il était sans doute devenu l’un des meilleur au combat à l’épée de tout le refuge, mais Gadel allait bientôt apprendre que cela ne suffisait pas.

Mon entraîneur raconte que…:
Prof d’arme: Allez Gadel tire… pff, je crois que tu n’es vraiment pas fait pour les armes à feu… Tiens prend cet épée pour voir et attaque moi… Ouais, pas mal… Je vois que tu as de meilleurs disposition pour les armes blanches, remarque que c’est pas plus mal pour que tu te fonde dans la foule chez les autres toi… Pourquoi tu fais cette tête je viens de te faire un compilent je te signal.
Gadel: Je sais bien mais… J’aurais aimé pouvoir le battre comme un Al beth, mais Non! Je n’en suis pas un, je ne suis pas des vôtres, et cela m’énerve vraiment beaucoup trop, j’aurais aimer être vraiment comme vous… Je ne suis pas rejeter, mais je suis tellement différent que cela me donne quand même cette impression.
Prof d’arme: Gadel soit heureux d’être là, car si tu n’étais pas se que tu étais jamais sans doute, ta mère et ton père ne serai jamais aussi heureux qu’ils ne le sont aujourd’hui alors prend confiance en toi compris?
Gadel:… Compris!

Chapitre 4 Cela est de ma faute…

Gadel devait avoir dans les 16 ou 17 ans lorsqu’il s’entraîna dans le désert pour devenir encore plus fort, il venait de capture une invokeur avec son groupe qui semblait s’appeler Dona quand il entendit un grosse secousse dans le désert Gadel courra voir se que cela pouvait être Gadel courra et vit gisant dans le désert prés de l’oasis l’invokeur Yuna évanoui, il eu juste le temps de voir si elle allait bien qu’une troupe de soldat Guado et de Bevelle arriva et attaqua Gadel. Gadel se défendit comme il pouvait mais il était trop nombreux et Gadel perdit la bataille et sombra dans un profond sommeil. Quelques heures plus tard Gadel se réveilla et vit plus ni Yuna, ni les soldats Guado ou de Bevelle, il reprit ses esprits et retourna vers le refuge qu’il vit complètement ou presque détruit, lorsque le vaisseau s’envola et fit exposer le refuge, par chance Gadel se trouva juste assez loin pour ne subir qu’un faible souffle de l’explosion et s’évanoui encore.

Gadel s’excuse de…:
Gadel: C’est quoi se bruit?… Une fille… C’est l’invokeur Yuna… La cousine de Rikku!
Guado: Ne la touche pas!
Gadel: étés vous, que voulez vous?
Soldat de Bevelle: On vient récupère Lady Yuna alors bouge… On est trop nombreux pour toi!
Gadel:Jamais!
Guado: Très bien alors à l’attaque…
Soldat de Bevelle: je l’achève?
Guado: pas la peine, les monstres envoyez dans son refuge minable le trouverons bien et le finirons… Partons.
Gadel: Aïe!… Mince les soldats le refuge vite… Le vaisseau?… Quoi?! Ouaaaaa…!

Chapitre 5: Quand tout va mal…

Gadel se réveilla la nuit était bientôt la, Gadel avança vers le ruine, il ne resta plus rien que des cendres et des quelques débris, Gadel était dans le plus profond désarroi, il ne savait plus quoi faire, lors qu’un Zu l’attaqua, Gadel n’avait plus son épée, il allait tout simplement se faire tuer, il réussi à éviter non sans mal les attaque du monstre à a prendre une vielle chaîne pour essaye de se battre, il la lancé sur la patte du monstre mais le monstre fit envoler Gadel dans le décor, Gadel se releva mais le monstre était déjà sur le point d’en finir lorsqu’un petit animal pas plus au que 50 cm attaque le cou du monstre, le monstre bougeait dans tout les sens pour que l’animal le lâche, et après quelques instants il envoya promener l’animal sur un rocher, l’animal évanoui était à son tour en danger de mort, Gadel n’avait que 2 choix soit il risque sa vie en essayant de sauver l’animal, ou alors il sauvait sa peau en laissant la pauvre bête à son triste sort ...

Gadel c’est dit que…:
Gadel: C’est pas possible qu’elle horreur… C’est sans doute de ma faute… J’aurais du les prévenir, sans ça il serai sauf… Maman! Papa!… Pourquoi… Pourquoi!…
Gadel:C’est quoi encore… un Zu, mince mon épée… Je vais me faire massacré… Une chaîne… Prend ça! Dans les pattes… Quoi!? Ouaaaa… Aie!
Gadel: Non!… Hein? Une petit dragon viens de me sauver? J’arrive pas à le croire… Il existe des monstres gentil?… Attention… Non, il va se faire tuer… Mais moi aussi si je reste…

Chapitre 6 Récompense et maléfice:

Gadel décida de sauver la bête, par chance il trouva une épée à coter du monstre, il la prit et se jeta sur le blessure du monstre que lui avait fait l’animal au niveau du cou, Gadel réussi à le blesser mortellement, mais avait que le monstre meurt celui-ci lui donna un puissant coup de bec sur le font se qui lui fit saigner atrocement, mais cela ne venait pas de la douleur, mais plutôt d’un étrange toxine que sans nul doute sin lui avait retransmisse et ce monstre le retransmît à Gadel, la douleur était insoutenable, Gadel cria des heures de douleur, mais personne ne venait, jusqu’au moment ou l’animal qui ressemblait à une sorte de mini dragon venait lui lécher le front, et étrangement la douleur fini par s’en allez malgré une cicatrice au milieu du font.

Dan et moi on est…
Gadel: Vite, il faut que je le sauve… Là, une épée… Yaaa! Je l’ai eux quel chance… Quoi! HAAAAAAAAAAAAA! J’ai mal! HAAAAAAA, que quelqu’un arrête la douleur je vous en prie… HAAAAAA
Dan: Grrriiiii…
Gadel Haa… Haa… Ha… Je… Je n’ai plus mal… C’est toi qui ma sauver de cette douleur infernal?
Dan Grrriiioo
Gadel: Hmm, je dois prendre sa pour un oui je présume… Ha ha ha! Mais, j’ai maintenant une cicatrice sur le front, beuk! Elle est hideuse. Mais dit moi il te faudrait un nom maintenant qu’on est ami… Que dirait tu de Dan
Dan: Grriii…Griooo.
Gadel: Parfait alors maintenant tu t’appelle Dan et son sera toujours ami et on se protégera l’un l’autre quoi qu’il arrive.
[Ha remettre plus ou moins au net]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Chronique de Gadel:Journal du demi-hérétique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La taille de Napoléon
» Azov ou le journal d'un patriote.
» Brève du Journal Officiel du Donjon.
» Journal d'un paysan
» Un journal de la Horde...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy :: Accueil :: Les chroniques de Spira-
Sauter vers: