Final Fantasy

Forum rpg sur l'univers des final Fantasy. Ce site est consacré au monde de Final Fantasy 10
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Un rapport à faire... mais à qui?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Train Heartnet
Assassin
avatar

Masculin Nombre de messages : 467
Localisation : Gagazet
Classe : Tireur d'élite
Niveau : Maître
Date d'inscription : 17/08/2006

MessageSujet: Un rapport à faire... mais à qui?   Dim 18 Mai - 3:15

Après son entretien avec Shiro à Luca durant la mi-temps du match opposant Les Besaid Aurochs aux Luca Goers, Train avait prévu de regarder avec elle une mystérieuse visiosphère. Mais à la fin du match, des monstres surgirent de toute part pour s'en prendre aussi bien aux joueurs qu'aux spectateurs. Dans la foulée, Shiro fut blessée et Train laissa tomber la visiosphère, la rendant ainsi inutilisable. L'invocatrice fut directement ramenée à Bevelle et Black cat encore sur pied, continua d'assurer son rôle auprès de Seymour. Il accompagna ce dernier vers la plage de Djose où eut lieu la terrible et vaine opération Mi'ihen. C'était pour Train sa première confrontation avec le terrifiant Sin, une chose qu'il n'est prêt d'oublier d'autant qu'il y avait frôlé la mort. A ce propos, afin de dénicher le repaire des Al bheds, l'assassin élimina l'un d'entre eux puis lui piqua ses vêtements pour s'infiltrer dans le bateau. A bord, grâce à ses connaissances en langages Al bhed, Train s'intégra sans mal avec les membres de l'équipage ainsi qu'avec le peuple Al bhed lui-même sur Bikanel et lors des questions personnelles, celui-ci prétexta une amnésie partielle à cause des toxines de Sin. Les jours défilaient, Train continuait à tromper les Al bheds et découvrit même une partie de la vérité concernant les enlèvements d'Invokeurs, puis après avoir appris les bases de la navigation en mer, celui-ci décida d'interrompre son séjour sur Bikanel. L'assassin devait regagner Bevelle pour informer Mika et préparer l'extermination des Al bheds. Seymour lui décida de se concentrer sur Yuna et Shiro était toujours en convalescence, les hautes instances de Bevelle décidèrent alors de nommer un partenaire pour Train. Cet individu se nommait Creed Diskenth.
Cet homme est loin d'être un fin stratège mais sa force est au moins équivalente à celle de Train et de plus, celui-ci n'éprouve aucun remord à assassiner. Au contraire, Creed est du genre à se délecter de la vue du sang, du bruit de la chair découpée par son sabre le Kotetsu et les cris de douleurs provoquent chez lui l'hilarité. L'homme de la situation et parfait pour seconder Black cat d'après Mika. Concernant les goûts de Creed, celui-ci semble affectionner particulièrement les roses et éprouve une profonde attirance envers Train Heartnet. Attirance jugée ambiguë aux yeux de certaines personnes ne l'ayant pas vu flirter avec une fille...
La suite, tout le monde la connaît. Yuna fut capturée par Seymour et ses hommes, tandis que Train, Creed et les guados exterminèrent les Al bheds dans leur propre refuge. Cependant, à cause d'un imprévu, les assassins n'étaient pas en mesure de rentrer le jour même à Bevelle. Durant ce temps, il y eut le mariage raté entre Yuna et Seymour, l'escapade de Tidus et son groupe, le meurtre de Kinoc puis celui-ci Kelk et pour finir la traque ratée de Yuna suivie de la défaite de Seymour. Sans oublier la mission de Shiro aux côtés de Gadel et d'Akira qui consistait à combattre Bahamut. L'invocatrice à peine remise de ses blessures, ne s'en sortit pas indemne.
"Mis à l'écart", Train ignorait tout de ces évènements et c'est avec stupeur qu'il remarqua l'absence des maîtres de Yevon à son retour, en particulier celle de Seymour. Sachant que Mika lui cacherait une nouvelle fois la vérité, Black cat préféra se tourner vers la seule personne qu'il estime digne de confiance dans ce nid de vipères, autrement dit Shiro. Accompagné à contrecœur par Creed Diskenth, l'assassin la rechercha à travers le siège de Yevon, un moine les emmena vers elle (je ne précise pas la pièce car j'ignore si elle se fait soigner ou si elle se repose dans sa chambre). Le moine les laissa devant la porte avant de vaquer à ses occupations. Train frappa à la porte mais Creed amusé de connaître la réaction de son partenaire, ouvrit cette même porte sans la moindre gêne.


Creed>"Allons, Train. Ne fais pas ton timide et entre."

"Tch!..."

Creed poussa Train, qui rougissait légèrement, dans la pièce et y entra le sourire aux lèvres.

"...Désolé pour cette ...intrusion, Dame Shiro."

Creed>"Mademoiselle Shiro, nous sommes venus faire notre rapport."

Train ne regardait pas devant lui car il ne savait pas si cette entrée allait provoquer une situation des plus gênantes. Quant à Creed, celui-ci ne s'attarda pas avec les préceptes et salua l'invocatrice en s'inclinant.



hj> N'hésite pas à faire intervenir un guado pour annoncer le meurtre de Seymour et/ou l'apparition des squames. ^^

Sinon voici une image de Creed pour ceux qui ne le connaissent pas:
http://theblackneko.free.fr/goodies/anime/animedia-02.jpg

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasyrpgff10.darkbb.com
Shiro
Invokeur
avatar

Féminin Nombre de messages : 181
Age : 23
Localisation : Final Fantasy X - Bevelle
Classe : Mage Noire
Date d'inscription : 14/11/2006

MessageSujet: Re: Un rapport à faire... mais à qui?   Dim 18 Mai - 14:23

[HJ : Un peu la flemme de faire intervenir un guado ^^' Surtout que ça fait 2 ans que j'ai pas joué à FFX, alors j'ai un peu oublié ce qui s'était exactement passé T_T ]

Après son combat contre Bahamut, Shiro était tombée dans les vapes à bout de forces. Si cet acte lui avait valu les félicitations et les louanges de ses collègues, il avait aussi eu pour conséquences de faire parcourir la rumeur comme quoi Dame Shiro était souffrante, ce qui en soi, n'était pas faux... Mais l'invokatrice ne supportait pas que ses faiblesses soient dévoilées au grand jour. Et puis avec ça, elle avait toujours quelques problèmes avec des soi-disant "amis" yevonistes qui, prétendant vouloir l'aider, essayer de faire main basse sur son prestigieux poste. Sans parler de tout ce qui s'était passé avec les Al Bheds et du groupe de Yuna. Comment osaient-ils s'opposer à Maître Mika ? Comment cette hérétique avait-elle osé lever la main sur le populaire Seymour, le guide spirituel de tout Spira ? Mais d'un côté, était-ce une bonne chose d'avoir exterminé les Al Bheds ? Sa rencontre avec Gadel prouvait qu'ils n'étaient pas tous mauvais...

* Tsss, il ne faut pas que je réfléchisse. Je dois obéir, simplement obéir, je suis faîte pour ça après tout. Mais j'ai trop de problèmes. Est-ce que je vais m'en sortir seule ? Je m'en suis toujours sortie seule, mais là... J'ai besoin d'aide. *


Pour la première fois depuis longtemps, l'invokatrice doutait et se remettait en question. Que faire ? Que faire ? Cette question tournait et retournait dans sa tête, dilemme insupportable.


"...Désolé pour cette ...intrusion, Dame Shiro."


"Mademoiselle Shiro, nous sommes venus faire notre rapport."


Les deux voix masculines la ramenèrent à la réalité. Elle était là, assise sur une table blanche en face d'un mage blanc, ami de longue date et conseiller qui bandait ses brûlures et traces de griffes tout en lui faisant milles et unes recommandations. Le vieil homme se tourna vers les deux nouveaux-venus et fronça les sourcils.

" Messieurs, Dame Shiro est occupée. Elle a besoin de repos et n'est pas en état de s'occuper des affaires Yevonistes. "

La demoiselle en question, grimaçant en entendant ces paroles. Hein ? Comment ça pas en état de s'occuper des affaires Yevonistes ? Pas question ! Ecouter un rapport ne lui prendrait pas autant de forces que cela.

" Merci pour tout Riff. Sortez maintenant, je suis tout de même capable d'écouter un rapport ! Et ces hommes doivent revenir de loin, je ne vais pas les congédier. "

" Mais Dame Shiro, sous votre respect, la magie blanche à ses limites et vous vous surmenez trop en ce moment. Sachez que si jamais votre santé empirait encore je serais dans l'incapacité de..."

" SORTEZ ! "


N'osant pas s'opposer davantage à la jeune femme, le mage blanc sortit en jetant un regard noir aux deux assassins. Shiro se leva avec lenteur et se saisit d'une sorte de peignoir pour couvrir son petit corps blanc recouvert de pansements et de bandages. Elle prit alors le temps d'examiner les deux personnages qu'elle avait devant soi. Il y avait l'assassin Train, qu'elle avait déjà rencontré. Un garçon sympathique, bien trop sympathique pour être assassin, m'enfin... Son regard s'attarda plus longuement sur le deuxième assassin. Il s'agissait probablement de Creed. Elle ne l'avait jamais vu mais avait déjà entendu de nombreuses descriptions du jeune homme et de son goût pour le sang. Voilà quelqu'un qui avait le profil du parfait assassin. Ayant bien pris son temps pour dévisager ceux qui troublaient son repos, elle s'assit sur la table et les salua froidement.

" Bonjour Train. Et vous vous devez être Creed, n'est-ce pas ? Faîtes-moi votre rapport, je suis toute à votre écoute. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aleajactaest.jdrforum.com/
Train Heartnet
Assassin
avatar

Masculin Nombre de messages : 467
Localisation : Gagazet
Classe : Tireur d'élite
Niveau : Maître
Date d'inscription : 17/08/2006

MessageSujet: Re: Un rapport à faire... mais à qui?   Mer 21 Mai - 4:09

Hj> A vrai dire, à ce moment-là du jeu, on ne voit l’histoire que du point de vue de Tidus et compagnie. Donc ce rp est improvisé pour éviter de glandouiller. ^^’


Dj>
Suite aux recommandations du vieil homme, Train décida de quitter la pièce pour laisser Shiro se reposer mais Creed le stoppa en l'attrapant par l'épaule. Black cat retira la main de son "partenaire" en lui lançant un regard qui voulait tout dire, cette tension s'atténua ensuite avec les paroles de l'invokatrice qui accepta d'écouter ce rapport. Le vieil homme connaissant son état de santé, tenta de la pousser à se reposer mais cette tentative fut inutile face à la fierté quasi-inébranlable de Shiro. Furieux, Riff "se vengea" sur les deux hommes en leur lançant un regard noir. Train n'y prêta pas attention et Creed le narguait d'un sourire des plus provocateurs. Une fois le mage à l'extérieur, Black cat; assez gêné de voir Shiro dans cette tenue; commença son rapport.

*Je ne sais même pas par où commencer...*

"Bien, j'imagine qu'on vous a déjà fait part de ce qui s'est passé à Luca après votre absence, ainsi que cette opération Mi'ihen qui s'est soldée par un échec cuisant."

Train s'arrêta un instant avant de poursuivre.

"Après cette opération, je me suis déguisé en Al bhed puis j'ai infiltré un bateau en me faisant passer pour un membre de l'équipage. Autant vous dire que la fameuse excuse de l'amnésie suite aux toxines de Sin m'a bien aidé. Ensuite, j'ai dû me familiariser avec leur système de navigation pour connaître l'emplacement exact de leur repaire. Je suis après resté dans leur refuge durant quelques jours pour ne pas éveiller des soupçons et connaître la topographie des lieux. J'ai découvert d'ailleurs que les Al bheds étaient responsables des enlèvements d'Invokeurs. Ayant récolté assez d'informations, j'ai quitté le refuge situé à Bikanel pour revenir à Bevelle."

On pourrait certes se demander pourquoi Train n'avait pas libéré les Invokeurs. La raison est simple, c'est parce qu'il n'en avait pas reçu l'ordre. De plus à ses yeux, ces derniers auraient rendu hasardeuse sa fuite du refuge.

"Monseigneur Mika; vu ces éléments; prétexta une libération des Invokeurs pour lancer une attaque sur le refuge. Maître Seymour devait mener cette opération mais vu que Dame Yuna ne faisait pas partie des otages, il me confia donc son armée de Guados. La suite est sans surprise..."

Creed>"Pour faire mes preuves, le vieux Mika m'a autorisé à seconder ce cher Train. A vrai dire, je devais également le surveiller pour le compte du vieillard."

Bien sûr, Creed n'était pas sensé dévoiler cette information mais l'idée de voir la tête que ferait Train à ce moment-là l'amusait grandement.

"Pardon?..."

Creed>"Désolé, je me suis écarté du sujet."

"Tch..."

Creed>"L’opération s’est déroulée à merveille! Hommes, femmes, enfants, vieux, les fuyards comme les combattants assez stupides pour oser nous faire face, tout Al bheds se trouvant sur notre chemin furent éliminés. Les flammes jaillissaient de toute part et le sang coulait à flot!"

"C’est bon. Tu peux arrêter là, elle a compris…"

Creed>"Dommage que vous ayez raté cela, Mademoiselle Shiro. Train était tellement pris dans ce spectacle qu’il tua même l’un des nôtres!"

Dégoûté par le comportement de Creed, Train dégaina son revolver et pointa le canon entre les yeux de son partenaire. Au lieu d’être effrayé par la situation, ce dernier se noyait dans le regard assassin qui le fixait. La tension était palpable et on pouvait sentir qu’un coup de feu pouvait partir à tout instant.

"Je peux parfaitement recommencer."

Creed>"Mais je t’en prie! Appuie sur la détente."

Train se calma peu après, et rangea son arme. Ce n’était ni le lieu ni le moment pour ça.

"Les Al bheds allaient faire sauter le refuge, j’ai cru bon de demander un repli de nos hommes afin de limiter nos pertes. Le guado que j’ai tué avait perdu la raison durant ce massacre et voulait entraîner les autres dans sa folie. Voilà pourquoi je l’ai éliminé."

Son geste était-il excusable pour autant? Qui sait… Train préféra tout de même s’expliquer quitte à passer pour un incompétent.

"Nous sommes ensuite retournés vers nos navires et sur place, nous avions pu constater que des Al bheds les avaient saccagé. C’est la raison de notre longue absence. Fin du rapport.

Quelques minutes passèrent, le temps que Shiro prenne la parole et un guado affolé surgit dans la salle.

Guado>"Dame Shiro! C’est terrible!... Des squames de Sin commencent à envahir tout Spira! Mais pire encore… Maître Seymour… il est… Maître Seymour a été assassiné par Dame Yuna et ses gardiens!"

Ce guado fut envoyé pour retrouver Seymour suite à sa longue et a assisté en cachette à la défaite du Maître Guado.


hj> x__X Je préviens tout de suite! Je ne tiendrai pas une telle cadence par la suite.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasyrpgff10.darkbb.com
Shiro
Invokeur
avatar

Féminin Nombre de messages : 181
Age : 23
Localisation : Final Fantasy X - Bevelle
Classe : Mage Noire
Date d'inscription : 14/11/2006

MessageSujet: Re: Un rapport à faire... mais à qui?   Sam 24 Mai - 20:13

[HJ : Tant mieux parce que moi non plus xD ]

L'invokatrice écouta le rapport de Train sans broncher, son regard froid braqué sur l'assassin. Pas l'ombre d'une émotion ne se dessina sur son visage, même lorsque les deux coéquipiers commencèrent à se chamailler. Elle fixa alors le plafond, attendant avec patience qu'ils aient fini leurs gamineries, n'ayant ni l'envie, ni la force de les arrêter. De toute façon, il était peu probable que Train tue son partenaire juste devant son nez. Ils devaient former une sacré équipe ! Train le gentil chaton émotif et Creed la bête assoiffée de sang. Ce drôle de couple lui faisait pensait à son voyage à Luca avec son gardien et son prisonnier de personnalités elles aussi radicalement différentes. Elle s'autorisa un sourire amusé à cette pensée. A première vue Creed lui plaisait bien, sans foi, ni loi, cependant elle trouva cela dommage qu'il ne respecte pas un peu plus l'ordre de Yevon et se permette de désigner Maitre Mika par "le vieillard". Il était étrange que celui l'ait envoyé pour espionner Train. Celui-ci avait-il eu un écart de conduite ? Pas à sa connaissance... D'ailleurs, avait-il regardé la visiosphère qu'elle lui avait apporté ? Peut-être qu'il l'avait attendue. Elle brûlait toujours d'impatience et de curiosité à l'idée du contenu de cette fameuse visiosphère. Il faudrait qu'elle l'interroge à ce sujet et si possible quand Creed serait parti. En ces temps plutôt troubles et sa santé se dégradant à vue d'œil, être en présence d'êtres familiers et affectueux comme Train et Akira la rassurait, même si elle ne pouvait s'empêcher de les mépriser un peu pour leur trop grand émotivité.

" Bien, dans ce cas bon travail messieurs. "


Elle se remit à fixer Train avec insistance.

" Train, il me semble que d'après les dires de Creed, vous avez tué femmes et enfants Al Bhed n'ayant probablement rien ou peu de choses à voir avec l'enlèvement des Invokeurs. Si ce guado avait perdu la raison, mieux valait l'abattre immédiatement. Ne culpabilisez donc pas pour cette minuscule perte, s'il vous plaît. C'est ridicule. "


La jeune femme se tourna alors vers Creed. Tant qu'à réprimander Train, autant réprimander aussi son partenaire.

" Quant à vous Creed je suis chagrinée d'apprendre que vous avez aussi peu de respect envers Maître Mika que vous surnommez Le Vieillard. Si le vieux Mika comme vous dîtes n'était pas là je ne pense pas que vous ayez eu l'autorisation de massacrer des Al Bheds, loisir qui a tout à fait l'air de vous plaire. "


Sans trop de gênes elle sortit une lime de sa poche et commença à entretenir ses ongles qu'elle avait extrêmement longs. Elle continua à sermonner, parce qu'après tout ça lui plaisait de faire la morale aux gens.

" Vous aller l'air de vous compléter à merveilles messieurs, vous formeriez sûrement une très belle équipe si vous arriviez à..."


Elle fut interrompue par un guado affolé qui annonça la mort de Seymour. Relevant la tête, la mage dévisagea un moment l'individu sans rien dire. Monseigneur Mika mort ? Assassiné par Yuna ? Sa propre fiancée ? Impossible ! Tout simplement impossible ! Ce type disjonctait ! Mais... D'un côté ce n'était pas impossible, elle ne l'avait jamais aimée cette gentille Yuna. Elle était louche, très louche. Rester calme, rester calme, ne pas paniquer. Vérifier si ce bonhomme était sain d'esprit. Faisant preuve d'une impassibilité extraordinaire, elle se leva, prit avec douceur l'homme et le fit s'asseoir sur la table.

" Calmez-vous. "


Déclara-t-elle en feignant d'être amicale et rassurante. Qu'il ait raison, qu'il ait tort, elle l'éliminerait sans scrupules. Pas question que le bruit de la mort de Seymour se propage et puis Yuna avait beau être une sale petite fouineuse effrontée, elle était très populaire auprès des habitants de Spira. Elle s'avança vers le robinet de la salle de repos, remplit un verre et le tendit avec un sourire hypocrite.

" Expliquez-nous. Y'a-t-il d'autres personnes au courant ? Où cela s'est-il passé ? Savez-vous où est Dame Yuna à l'heure qu'il est ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aleajactaest.jdrforum.com/
Train Heartnet
Assassin
avatar

Masculin Nombre de messages : 467
Localisation : Gagazet
Classe : Tireur d'élite
Niveau : Maître
Date d'inscription : 17/08/2006

MessageSujet: Re: Un rapport à faire... mais à qui?   Dim 25 Mai - 19:57

Après le rapport, les réprimandes. Train fut surpris par le commentaire de Shiro sur sa culpabilité. L'assassin s'était semble-t-il mal fait comprendre. Celui-ci ne voulait simplement pas passer pour un tueur d'alliers ou pire encore pour un assassin avec aussi peu de scrupule que Creed. Tuer ce guado ne lui a fait ni chaud ni froid. A propos de Creed, lui souriait lors des remarques sur son manque de respect envers Mika. Si il devait lui être reconnaissant envers quelque chose ce n'est certainement pas pour l'opération anti-Al bheds mais plutôt pour lui avoir permis d'accompagner Train. Mais Creed ne songea pas pour autant remercier le seigneur de Spira, loin de là.
Concernant l'opinion de Shiro sur le duo Train/Creed, les avis étaient des plus partagés. Cela restait en travers de la gorge de Black cat, refaire équipe avec cet assassin le déplaisait au plus haut point. Creed lui se réjouissait et approuvait à 100% l'invocatrice. Dommage que Train ne soit pas aussi enthousiaste, pensa-t-il. Par chance pour l'un et par malchance pour l'autre, un guado entra brusquement dans la salle pour annoncer de bien mauvaises nouvelles interrompant ainsi Shiro. Cet homme paniquait et tremblait de tout ses membres pendant qu'il parlait. Le verre d'eau était donc le bienvenu. Après l'avoir bu d'un coup, le guado se calma un peu mais tremblait encore.


Guado>"Personne d'autre n'est au courant... A vrai dire, je pensais l'annoncer à Monseigneur Mika mais il est trop occupé en ce moment. Vous êtes la seule personne vers qui je peux me tourner, Dame Shiro."

*La seule?... Mais que font Maître Kinoc et Maître Kelk Ronso dans ce cas?*

Bien sûr Train et Creed n'étaient pas au courant des assassinats de ces deux Maîtres de Yevon.

Guado>"Maître Seymour avait subitement quitter Bevelle et on m'a chargé de le retrouver. Avec un groupe nous nous sommes divisés et je suis parti pour Gagazet. En chemin, j'ai découvert... les corps des Ronsos à terre... Maître Kelk faisait parti des cadavres également... J'ai ensuite continué de marcher et arrivé presqu'au sommet, j'ai vu le groupe de Dame Yuna s'en prendre à Maître Seymour. De plus, deux autres hommes se sont joints à eux... J'ignore qu'ils sont mais ils sont tout deux vêtus de noir. L'un d'eux est roux et porte une épée de grande taille, l'autre a les cheveux bleus/gris et un regard sombre... C'est tout ce que je sais."

Train l'écouta attentivement et commençait à y voir plus clair quand à l'absence de Maître Kelk, bien que ça n'explique pas celle de Kinoc.

"Maître Kelk a été tué? Dame Yuna est également responsable de ce meurtre? Et que fait Maître Kinoc?"

Guado>"Je n'en sais rien pour Maître Kelk... mais pour Maître Kinoc... gardez cela pour vous mais c'est Maître Seymour qui l'a tué...et Dame Yuna est officiellement la coupable de ce meurtre."

*Comment?...Maître Seymour a perdu la tête!*

Creed de son côté, rigolait le nez posé sur une rose et regardait alternativement Train et Shiro.

Creed>"Dîtes-moi, Shiro et Train. Quel effet ça vous fait d'être après le vieillard au sommet de la hiérarchie Yevoniste?"

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasyrpgff10.darkbb.com
Shiro
Invokeur
avatar

Féminin Nombre de messages : 181
Age : 23
Localisation : Final Fantasy X - Bevelle
Classe : Mage Noire
Date d'inscription : 14/11/2006

MessageSujet: Re: Un rapport à faire... mais à qui?   Ven 30 Mai - 18:30

Shiro s'était assise près du messager et le regardait d'un air faussement tendre en tentant de dissimuler son désarroi et sa colère. Elle fut presque surprise lorsqu'il lui révéla que Seymour avait tué Maître Kinoc. Il en était parfaitement capable : c'était bien l'homme qu'elle admirait, prêt à tout pour ses convictions. En tout cas s'il était bien l'auteur de ce crime, c'est qu'il avait certainement une bonne raison et après les serviteurs doivent obéir sans se poser de question. C'est pourquoi elle fut pas le moins du monde gênée par ce crime.
Quand le Guado eut fini son récit, il y eut un court instant de silence, vite brisé par le rire mauvais de Creed et sa provocation. L'invokatrice l'ignora tout simplement et se mit à fixer la pendule accrochée au mur blanc en face d'elle, les yeux vides.


" 176, 175, 174, 173... "


Murmurait-elle d'une petite voix. A côté d'elle, le visage du guado prenait une couleur suspecte : un joli mélange de rouge et de violet et semblait avoir de grandes difficultés à respirer. Il voulut crier, mais le souffle lui manqua. Sans s'arrêter de compter, elle posa délicatement sa tête sur ses genoux. Plus que 11 secondes, ce ne serait plus très long. Après tout il avait bien fait son travail puisqu'il avait eu la très bonne idée de venir la voir ELLE et de tout lui raconter. Elle aurait voulu lui donner une mort encore plus douce, malheureusement elle n'avait pas toute sa gamme de poisons sur elle.


" 197 secondes... C'est plutôt pas mal..."


Déclara-t-elle en lui fermant les paupières. Elle se leva doucement et vida ce qui restait d'eau dans le verre du défunt dans une fiole qu'elle venait de sortir de sa poche. Elle sortit une autre fiole, de sa manche cette fois et la montra aux deux assassins en la secouant légèrement. Son contenu était d'un vert étincelant.

" Emerald's Forest, bien dosé dans de l'eau on peut calculer dans combien de secondes va mourir sa victime. Je suis ennuyée d'avoir du en gâcher mais personne mis à part vous et moi ne doit être au courant de ce qui est arrivé à Monseigneur Mika, compris ? "


Une lueur menaçante s'alluma dans les yeux couleur sang de la jeune femme, qui rangea son tube, arracha la rose des mains de Creed pour la jeter sur le corps et juste au moment où elle allait l'ouvrir, elle s'arrêta. Sans se retourner, elle ordonna aux deux assassins :

" Je vous laisse 5 minutes. Arrangez-vous pour que l'on croie qu'il est mort de ses blessures. Essayez de lui faire perdre beaucoup de sang qu'on ne puisse déceler aucune trace de poisons. Nous ferons croire qu'il accompagnait Monseigneur Mika lorsqu'il fut attaqué et grièvement blessé par le groupe de Dame Yuna. "


[HJ : Ca fait un bail que je rêvais d'empoisonner quelqu'un *_* ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aleajactaest.jdrforum.com/
Train Heartnet
Assassin
avatar

Masculin Nombre de messages : 467
Localisation : Gagazet
Classe : Tireur d'élite
Niveau : Maître
Date d'inscription : 17/08/2006

MessageSujet: Re: Un rapport à faire... mais à qui?   Mar 10 Juin - 6:21

Contrairement à Shiro, la remarque de Creed Diskenth faisait réfléchir Train. Etre à présent presque au sommet de la hiérarchie yevoniste ne lui plaisait pas du tout, même si il était à présent libéré de l'emprise de Seymour. Train pourrait grâce à son nouveau statut démissionner mais il se doute qu'il sera immédiatement recherché puis exécuté, vu tout ce qu'il sait sur les sombres affaires de Yevon. De plus, avoir Creed et Shiro comme ennemis lui faisait froid dans le dos, pour preuve la demoiselle parvint à empoisonner sans mal le pauvre guado.

*Hum... Qu'elle ne m'offre jamais à boire...*

Les deux assassins écoutèrent avec plus ou moins d'attention Shiro vanter les mérites de son poison. En y pensant, cet Emerald's Forest pourrait rendre les balles de Train bien plus dangereuses et il suffirait simplement que celui-ci atteigne sa cible sans nécessairement toucher une partie vitale. Mais ce n'est pas Black cat qui en parlera le premier. Après son monologue, Shiro arracha sans gêne la rose des mains de Creed qui fût surpris mais pas dérangé plus que ça par ce geste. Au contraire, ce dernier contemplait avec un plaisir non dissimulé le regard de la demoiselle.

*Et bien! Au moins, je suis sûr qu'elle n'adoucira pas Train tout comme cette sorcière de Yuna et ses fichus gardiens.*

Les deux hommes observèrent ensuite l'invokatrice de dos qui leur ordonna d'effacer toute trace de son poison du corps du guado. Un ordre pour le moins dérangeant autant pour Creed que pour Train mais pour différentes raisons.

"Très peu pour moi."

Refusa Black cat. Faire saigner quelqu'un n'est pas son "truc", d'autant qu'il n'avait rien de trachant sur lui.

*Trancher un macchabée?... Pas très excitant...De plus, pourquoi tant de zèle? On ne se préoccupe même pas de la mort de Kinoc ni de Kelk!*

Creed lui, haussa les épaules et s'exécuta malgré son manque de motivation. Au passage, il prit soin de récupérer sa rose pour ne pas la tâcher de sang. Puis après un simple mais suffisant coup de sabre dans l'abdomen du défunt, Creed qui lèche d'habitude le sang sur la lame, préféra cette fois-ci la nettoyer avec une serviette. Objet qu'il conserva pour le jeter ailleurs.

"Bon, qu'avez-vous l'intention de faire à présent, tout les deux? Tuer les squames ou cette Yuna? Dans le premier cas, je déclinerai l'invitation et j'en profiterai pour faire mon rapport au vieillard. Dans le second, je vous suivrai avec joie."

*Trancher de vulgaires monstres ne m'intéresse pas! Par contre, tuer cette sorcière de Yuna et ses amis sous les yeux de Train, voilà qui m'excite beaucoup plus! C'est à cause d'eux qu'il est devenu plus doux... je leurs ferai payer.*



hj> désolé du retard! ^^

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasyrpgff10.darkbb.com
Shiro
Invokeur
avatar

Féminin Nombre de messages : 181
Age : 23
Localisation : Final Fantasy X - Bevelle
Classe : Mage Noire
Date d'inscription : 14/11/2006

MessageSujet: Re: Un rapport à faire... mais à qui?   Mer 11 Juin - 23:37

Des bruits de pas précipités résonnèrent dans le couloir. S'ajoutèrent deux voix dont celle de l'invokeuse :

" Dépêchez-vous Riff ! Je crains qu'il n'ait plus beaucoup de temps à vivre et il a pourtant de nombreuses informations à nous fournir sur la disparition de Monseigneur Seymour. Avec votre magie blanche, vous pourrez sûrement faire quelque chose pour lui. "

"Dame Shiro ! Je vous avais sommé de vous reposer ! Me faire cavaler dans les couloirs n'est pas bon pour votre, ni pour la mienne non plus d'ailleurs. Je n'ai plus l'âge pour ce genre de choses.


La porte s'ouvrit brusquement et Shiro entra, accompagnée du vieux mage de toute à l'heure. Elle jeta un coup d'œil rapide sur le cadavre, elle aurait sans doute grimacé face au manque de zèle des deux assassins si elle n'était pas soucieuse de sa mise en scène. Ils auraient pu y mettre un peu plus de bonne volonté tout de même ! Une seule petite entaille, ça ne semblait vraiment pas très crédible. Riff s'approcha du guado et tressaillit en saisissant la main froide du malheureux.

" M'enfin, il est mort ! "

La jeune femme s'assit alors au bord du lavabo, une main sur le visage pour cacher une grimace. Biensûr qu'elle savait qu'il était mort !

" Allez-vous m'expliquer ce qu'il se passe ? "

Elle poussa un très long soupir, passa une main dans ses cheveux et se mit à expliquer d'une voix calme, le regard dans le vide :

" Cet homme était parti à la recherche de Monseigneur Seymour. Quand il est finalement parvenu à retrouver sa trace, il est tombé sur le groupe de Dame Yuna qui s'en prenait à ce dernier. Pour garder le silence sur cette affaire, un des gardiens de cette hérétique a voulu le tuer, mai sil est parvenu à s'enfuir non sans une blessure mortelle. Il est arrivé ici, à moitié mort et j'ai suis venue vous chercher. C'est tout. "

Le Mage avait l'air choqué par cette nouvelle, sans doute gardait-il une minuscule parcelle de confiance et d'amitié envers la fille du grand Braska, et cette parcelle venait d'être brusquement anéantie. Il semblait pourtant douter de la véracité des propos de la jeune femme, ayant remarqué que la blessure mortelle en question semblait plutôt récente, très récente. Croisant le regard plus que noir de Shiro, qui ne sentait pas très crédible, il tituba jusqu'à la porte et disparut dans l'hôpital. Après tout, qu'elle mente ou pas, la parole de l'invokatrice avait bien plus de valeur que la sienne et il aurait été insensé de s'opposer à une amie de longue date et à une Yevoniste enragée.

" Trève de bavardages, à l'heure où nous parlons, Monseigneur Seymour est probablement en danger ou pire encore. Quand je pense que c'est son ex-fiancée qui essaye actuellement d'honteusement l'assassiner ! Il m'est impossible de rester ici les bras croisés, c'est pourquoi je pars immédiatement à la poursuite de l'hérétique pour la châtier comme il se doit. "

Elle en rêvait depuis un moment, peut-être par jalousie. Elle avait ) moitié raté sa scène (et en attribuait en partie la faute à Train et à Creed) mais c'était sans importance puisqu'elle pouvait maintenant battre Yuna à plates coutures, l'écraser, l'humilier. Une bien belle occasion. Elle se tourna vers les deux assassins et s'autorisa un sourire carnassier tout en continuant d'une voix mielleuse :

" Vous m'accompagnerez, n'est-ce pas ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aleajactaest.jdrforum.com/
Nougami Neuro

avatar

Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 12/06/2008

MessageSujet: Re: Un rapport à faire... mais à qui?   Jeu 12 Juin - 8:26

[Incruste d'un petit nouveau :p]

Neuro était dans la salle depuis un petit temps, à observer le décors et tout ce qui s'y trouvait avant de voir entre un petit groupe avec une femme qui les guidait apparement. Ceci devenait intéressant pour Neuro qui n'avait plus gouté un bon mystère depuis quelques temps. Il écouta la jeune femme et ses yeux se mirent à briller, rigolant doucement.


Spoiler:
 

En fait Neuro était coouché sur le plafond et c'est donc pourquoi personne ne le remarqua au début. Il entendit alors Shiro vouloir châtier la jeune Yuna ce qui voulait sûrement dire la tuer. Elle demanda alors aux deux assassins qui étaient là si ils allaient l'accompagnée. Malheureusement Shiro n'eut pas la réponse tout de suite car Neuro intervint, redescendant du plafond pour atterrir entre elle et les assassins, la regardant avec un gentil sourire avant de prononcer :

Spoiler:
 

Bien le bonjour. Il semblerait qu'il y ait un mystère, me tromperais-je ? et veuillez m'excuser, je me nomme Nougami Neuro, à votre service. J'ai écouté votre conversation et j'aimerais vous rejoindre pour vous aider. Mon aide vous sera bien utile je pense...En tout cas plus utile que ces deux assassins qui ne savent qu'agir sans réflechir.

Spoiler:
 

Neuro prit alors une tête ringarde, donnant l'impression de s'amuser de la situation. Il resta ainsi un instant avant de reprendre son air sérieux, prononçant doucement :

J'ai déjà le goût de ce mystère sur mon palet...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Train Heartnet
Assassin
avatar

Masculin Nombre de messages : 467
Localisation : Gagazet
Classe : Tireur d'élite
Niveau : Maître
Date d'inscription : 17/08/2006

MessageSujet: Re: Un rapport à faire... mais à qui?   Jeu 12 Juin - 20:37

Suite à la dernière remarque de Creed, Train y réfléchissait grandement. De son côté, il préfèrerait choisir d'exterminer les squames même si c'est le travail des bannisseurs. Pour quelle(s) raison(s)? Probablement parce qu'il éprouvait une certaine sympathie envers Yuna et ses amis, après les avoir accompagné au début du pèlerinage, celui-ci s'était attaché au groupe. Il y a également une autre explication mais Train garda tout cela pour lui au grand désarroi de son partenaire qui n'appréciait pas cette hésitation.

*Aurait-il des remords à l'idée de supprimer cette sorcière de Yuna?... Non, je ne peux pas le croire... Le vieillard aurait-il vu juste?...Pourtant Train a tué les Al bheds sans distinction...*

A vrai dire, si Train avait tué un guado dans le refuge Al bhed, c'était pour épargner les derniers Al bheds survivants après avoir entendu la vérité sur les enlèvements d'invokeurs. A croire qu'il restait encore une parcelle d'humanité en lui. C'est justement cela que Creed devait surveiller pour le compte de Mika, en cas d'écart de conduite de Train, il fallait le supprimer. Un assassin incapable de tuer et en sachant autant sur les sombres affaires de Yevon dont le meurtre de Jyscal Guado, ne pouvait rester en vie.
Alors que les deux restaient pensifs, Shiro était revenue accompagnée de Riff dans la pièce. Train observa la petite scène, quelque peu blasé par tant de mensonges, surtout venant d'une personne comme Shiro qu'il pensait et espérait plus sincère. Mais après tout, c'était la façon de faire des yevonistes, Train y était tellement habitué. Creed rigolait doucement devant cette mascarade, comme il avait souligné, personne ne se soucit plus que ça de la mort de Kinoc alors que dire d'une "simple" guado. De plus, Shiro n'avait pas besoin d'en faire autant vu son grade actuel, il lui suffisait simplement de demander de se débarrasser du corps du guado, sans fournir d'explication. Enfin ce qui est fait est fait. Riff avait finalement senti les "magouilles" du petit groupe et prit la fuite. Un comportement compréhensible au vu de la situation actuelle au sein de Bevelle, tout devenait incontrôlable. Maître Kinoc assassiné, Maître Kelk qui a démissionné et Maître Seymour qui agit à sa guise... Impossible de gérer ce chaos.
Peut-être que la mort de Yuna, suspect numéro un, mettrait un terme à ce désordre. Shiro ordonna d'ailleurs la traque de l'hérétique en se tournant vers les deux hommes.


"Hum."

Réponse courte de Train qui hocha la tête mais qui semblait encore hésiter. Tandis que Creed...

"Hé! Tu connais déjà ma réponse!"

... n'attendait que ça. Cependant, à peine ces deux-là ont-ils répondu qu'un inconnu fît irruption dans la pièce et afficha déjà la couleur en critiquant ouvertement Train et Creed. Black cat insensible à ce genre de remarque, soupira et laissa Shiro gérer la situation sans lui. Celui-ci quitta même la salle en disant:

"Agir sans réfléchir?... Est-ce vraiment une bonne chose de tuer un invokeur aussi prêt d'apporter la félicité?... Je vous attends à la sortie."

En écoutant ces mots, Creed sous la colère écrasa la rose dans sa main et se tourna vers Shiro et Neuro.

"Je me fous de cet individu! Décides toi rapidement, Shiro! Il vient avec nous ou pas?"

*Sale sorcière de Yuna! Je ne te laisserais pas changer Train!*

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasyrpgff10.darkbb.com
Shiro
Invokeur
avatar

Féminin Nombre de messages : 181
Age : 23
Localisation : Final Fantasy X - Bevelle
Classe : Mage Noire
Date d'inscription : 14/11/2006

MessageSujet: Re: Un rapport à faire... mais à qui?   Jeu 12 Juin - 23:04

Train comme prévu semblait hésiter, tandis que Creed, lui était enthousiasmé. Tandis qu'elle réfléchissait à un moyen de convaincre le premier assassin de venir avec elle, elle sursauta brusquement en entendant un rire provenant... d'en haut ? Lorsqu'elle leva la tête, elle aperçut un drôle de bonhomme agrippé au plafond, il descendit à la manière d'un homme-araignée juste sous son nez, provoquant un frissonnement chez l'invokeuse. Cette étrange personne dont elle n'aurait su déterminer ni l'age, ni la provenance se proposait de se joindre à eux. La jeune femme restait sur ses gardes. Depuis combien de temps, était-il là ? S'il avait tout écouté depuis le début, mieux valait qu'il reste auprès d'elle où elle l'aurait à l'oeil plutôt qu'il s'en aille divulguer des informations compromettantes. Même s'il autant de chances que Riff d'être cru, elle trouvait sa réputation assez sale comme ça ! En tout cas, en voyant la curieuse mimique qu'il tirait, elle se dit qu'il n'avait rien d'humain.
Elle s'apprêtait à lui répondre quand Train finit par quitter la pièce, pris d'un doute et visiblement déçu et peut-être troublé et désapprouvant sa décision. Shiro en fut blessée, d'abord parce qu'elle éprouvait un tout petit d'affection envers Train, mais rien qu'un tout petit et ensuite parce qu'elle avait horreur qu'on la désapprouve. Elle était tellement habituée à voir les gens suivre ses ordres sans se poser de questions. Ce pourquoi elle répliqua d'un ton sec, cassant avec une pointe d'agressivité qui trahissait son agacement :


" Je n'ai jamais dit qu'on nous la tuerions ! Peut-être sous-entendu, mais je compte d'abord l'amener devant le conseil de Bevelle pour la juger. Félicité ou pas. Il faut être stupide pour accorder de la valeur à ce genre de chose éphémères ! Sin reviendra toujours, aussi vrai que les hommes naissent vivent et meurent ! Ainsi tourne le monde. Il est inutile et cruel d'apporter un peu d'espoir aux gens pour leur arracher ensuite. "


La porte claqua et Creed céda lui aussi à la colère, se permettant de la tutoyer, ce qui eut le don de l'irriter un peu plus. La tension grandissait et elle n'avait qu'une envie : qu'ils disparaissent tous ! Tous ! Elle inspira, expira un grand coup pour tenter de rester calme mais finit par rugir sur Creed dont elle n'avait pas vraiment compris de qui il parlait.

" Je ne vais pas forcer cet imbécile de chaton à venir tout de même ! Qu'il aille tuer ses squames puisque c'est la hauteur de ses compétence ! En espérant qu'il n'éprouve pas de remords à leurs égards. Et depuis quand vous ai-je donner la permission de me tutoyer ? Je ne suis pas votre amie, bien au contraire ! "


Elle se tourna ensuite vers l'inconnu qu'elle dévisagea de ses grands yeux couleur sang, dans laquelle brillait une flamme mauvaise. Son ton ne changea pas.

" Je ne sais pas qui vous êtes, ni d'où vous venez, ni même ce que vous valez, je n'ai aucune raison de vous faire confiance et encore moins de vous laisser m'accompagner. Mais j'accepte tout de même votre proposition. J'espère que vous ne me décevrez pas, ce serait regrettable de perdre à nouveau un allié potentiel. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aleajactaest.jdrforum.com/
Byakuya Kuchiki

avatar

Nombre de messages : 19
Niveau : Expert
Date d'inscription : 23/01/2008

MessageSujet: Re: Un rapport à faire... mais à qui?   Ven 13 Juin - 0:45

En ces instants de solitude, il laissait entrevoir de la mélancolie, celle-là même qui teintait ses écrits. De sa plume transcendante, l'écarlate aspiration de sa pensée, Byakuya ne daigné point faire grâce de son authentique nostalgie sur cette page lavée d'espoir. Un recueille des âges, marqué de délicate notes, l'embaume affectueux de vers austère de vie. Celle ayant appartenu au présent se voit couvert d'éloges, une trace d'humanité représentée aujourd'hui par une chimère au tableau de ce monde. Aucun acte tel qu'il soit ne pouvait ébranler ce florilège de mots. Une escorte de locution bleutée, Byakuya s'abandonnait de plus en plus aux souvenirs qui guidaient sa main sur la volée de feuilles emplies de caractères qui, assemblés, ne représentaient encore qu'une infime partie de tout l'amour qu'il avait à transmettre aux défunts. Néanmoins, il ne se cachait pas une réalité qui ne manquait pas de lui rappeler chaque jour combien ils lui manquaient. Le vide de son âme était assez conséquent, des suites de la tragique disparition de ses géniteurs; l'occasion pour un flashback de se rappeler à son bon souvenir, ce qui n'était certainement pas anodin. En un instant, plus court qu'un battement de cils, Byakuya fut transporté vers ce qui fut l'un des plus beaux jours de sa vie. Il quitta la parure nue de son ouvrage, son esprit en enclin avec toute formalité autre que ce jour présent, et surplomba la verdoyante arborescence des vilebrequins. Comme aujourd'hui, il s'agissait d'une matinée d'un printemps doux et rafraîchissant. Le soleil surplombait les cimes des arbres peuplant les jardins des Kuchiki, dorant ainsi leurs feuilles, lesquelles reluisaient d'un éclat à la hauteur de cette illustre famille. Les cerisiers étaient en fleurs, si bien que des couples n'ayant aucun lien avec le clan venaient les admirer depuis l'extérieur, s'imprégnant du parfum qui s'en dégageait, tentant d'attraper au vol les quelques fleurs que le vent emportait avec lui. Les domestiques virent finalement aux devants d'informations fondées, épargnant l'approbation du chef de clan.[/size]

« Maître, je vous prie d'accepter notre exemption....nous venons d'apprendre que maître Seymour est considéré comme défunt. L'invokeur Yuna à engendré sa propre perte. »

La froideur et le laconisme le caractérisaient bien. Cette nouvelle aurait portée une profonde tristesse à quiconque, rongeait par la culpabilité pour n'avoir dorée sa position au sein de cet affrontement...quand bien même, l'amertume ne sensibilisé pour autant Byakuya. Ce décès manquait d'irradier ces journées, au point que la chaleur qui s'en dégageait ne parvenait à faire fondre la glace. Cependant, il portait en lui une certaine sensibilité doublée d'une profonde tristesse. En dépit des nombreuses remontrances et autres remarques dont certaines personnes faisaient l'objet, Byakuya n'avait jamais daigné accorder quelqu'importance que ce soit à autrui. Lui-même n'avait cure de ce genre de considérations futiles. N'importaient à ses yeux que la justification constante, l'exemplarité qui en résultait et surtout, la concrétisation de loi martiale faite naguère. Ceux qui virent perturber la beauté de cet instant, ne manquait pas d'ajouter les dernières bribes d'ombre qui venaient à pénétrer dans son monde intérieur :

« Sans vous offusquez outre mesure, l'absolue nécessité requiert votre présence sans quoi, cette mécréante se verrait acquittée de toute imposture »

A l'image de ces mots susmentionnés, Byakuya ne ploya point face à tant d'outrance envers l'église. Que l'âme perfide de cette Invokeur puisse subir un châtiment exemplaire. Il avait été décrété que cette journée aurait valeur de justice pour ceux partageant la cause qui exultait de l'affaire Yuna en elle-même. Une fois que les quelques détails administratifs nécessaires à l'adoption du traité vouant à défaire Yuna de ce monde, Byakuya daigna accorder plus de temps à cette mécréante, résolue à l'âpre privilège de rédemption. Attablé dans une vaste pièce, il était vêtu de l'un des nombreux kimonos luxueux que comportait sa garde-robe, attendant l'opportun se manifester à lui. A travers cette attitude si noble qui faisait le propre de sa noblesse, Byakuya, en charge du maintien de la paix et de l'exercice de la justice, resta inflexible dans sa relation avec ses sujets. Maintenant, que nul n'a encore expié l'âme de cette Yuna, demeure un stigmate hautement conflictuel. Ne tolérant l'échec, lui-même n'avait cure de ce genre de considérations futiles : N'importaient à ses yeux que la justification constante de la loi. La suite est évidente. Celui n'était pas aussi insensible à cette tâche qui incombait autant de privilèges que les égards d'autrui. Il avait largement le potentiel, fort de cette certitude bien ancrée en son for intérieur, œuvrant ainsi à porter ses pas au lointain. Byakuya s'adonnait donc à Bevelle, ville convenue comme sa principale action. Ayant atteint la conviction de ses actes mêmes, tenant à ponctuer sa démarche immaculée, repose soit-il un quelconque dédain envers ce peuple trop métissant. Son droit chemin ne devait-il tergiverser, l'emblème de l'unicité aspira ensuite à révoquer cette dame auquel son nom ne lui avait point échappé. Fidèle à soi-même, ne primant l'apanage de cette même pureté qu'il préservait en instaurant une barrière indicible. L'attitude récurrente de Byakuya digne à paraître distinguée, une référence en terme de prestance absolue. Emporter par les dérives de ses pas incarnés, Byakuya poursuivait son cheminement vers le point culminant de cette quête : Le temple de Bevelle.

Plus tard, alors qu'il avait déjà accédé à l'armoire des prêtres de Bevelle, le représentant du clan Kuchiki outra ce monde présent par la constante attitude qu'il faisait montre. N'ayant pour habitude de considérer autre que sa personne indépendante à ce monde, rare sont les occasions où autrui arrivent à attirer son attention. Ses mains en venaient au faits jusqu'à ce qu'une sensation de froid, assimilée à la poignée de la porte, vienne apparaître dans ses yeux. il ne vivait pas dans le passé ni ne versait dans une nostalgie, bien qu'une rupture entre son monde et celui d'aujourd'hui soit disposé. En apparente fermeté qu'il émet par nature, trônait en ces lieux plusieurs protagonistes dont ce Train. Etant à ce point fermé à toute autre optique, de par sa nature profonde comme l'agréable regard qui en découlait, Byakuya attacha une importance au désir d'évoquer ces quelques bribes d'un timbre de voie monocorde :

« Shiro... La potence se doit d'être affligée à cette mécréante. Inculqué à cela des actes de représailles contre l'église, atteinte à une personne de haut rang...La mort est promise à rappeler son due. »

Une cassure comblée aussitôt ces vers conséquents, ladite réalité siégeait en lui-même. L'occasion d'apporter sa contribution incitait les personnes ici présentes à rendre un verdict sur l'honorable qu'il est. Byakuya ne se fit attendre, une valeur lui étant propre, son corps prévalait une suite aux évènements.

« Je vous accompagnerez... »

Du dédain sans doute, cela ne peut que réaffirmer son rang aux prix de paraître cynique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nougami Neuro

avatar

Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 12/06/2008

MessageSujet: Re: Un rapport à faire... mais à qui?   Ven 13 Juin - 13:00

Apparement ce monde ne cessera de donner envie à Neuro. Il y avait effectivement des phénomènes dans cette salle et cela plaisait vraiment à Neuro qui sentait que tout cela n'allait pas se terminer ici dès le moment où Shiro l'accepta dans son groupe, espérant qu'il ne la décevra pas. Au plus profond de lui, le démon était affamé et rigolait bien de la situation car c'était plutôt lui qui espérait que cette petite troupe ne le décevrait pas et ne le laisserait pas mourir de faim. Neuro s'inclina doucement devant Shiro et prit la remercia de son air sympathique avant de se retourner vers Creed qui semblait s'être fait prendre par la colère par les mots que prononça Neuro il y a à peine quelques minutes de cela. Le démon s'amusait vraiment de la situation et aimait aussi rajouter de l'huile sur le feu et n'hésita pas à énerver le jeune Creed pour tester ses nerfs :

Il n'y a que les brutes qui cèdent à la colère. *regardant Creed de son regard débile*

C'est alors qu'il sentit une autre personne qui allait lui rapporter des succulents mystères se rapprocher. Neuro se tourna alors vers la porte qui s'ouvrit juste ensuite, laissant apparaître un homme habillé d'un kimono et qui s'emblait être au courant de la situation. Le regard de Neuro brilla en direction de ce nouveau protagoniste qui semblait vouloir lui aussi rejoindre Dame Shiro et qui avait le même but que celle-ci : retrouver Yuna et la punir de son crime. Que de nouveautés ! Neuro commençait vraiment à aimer ce monde qui semblait remplis de plus de mystères que l'Enfer a pu lui offrir. Effectivement il sentait un mystère planer autour de cette mort inattendue mais il y avait bien plus, un mystère encore plus grand qui donnait une irrésistible envie de la manger à notre Dévoreur mais il le laisserait encore mûrir car il était trop tôt pour tout dévoiler. Enfin, il regarda alors les 3 protagonistes dans cette salle avant de sourire aimablement et de proposer :

Et bien si Dame Shiro accepte de prendre cet homme, nous devrions rattraper cette meurtrière au plus vite avant qu'elle ne fasse d'autres morts et ceci contre l'église ! Qu'en pensez-vous ?

[HS : awuuu >.< j'ai honte de la taille de mon post comparé aux votre !]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Train Heartnet
Assassin
avatar

Masculin Nombre de messages : 467
Localisation : Gagazet
Classe : Tireur d'élite
Niveau : Maître
Date d'inscription : 17/08/2006

MessageSujet: Re: Un rapport à faire... mais à qui?   Ven 13 Juin - 21:15

Lorsque Shiro lui cria dessus, Train continua de marcher sans se retourner comme si il ne prêtait pas attention à ce que lui disait l'invokatrice. Alors qu'au contraire, celui-ci écouta tout du début à la fin tant en réfléchissant à tout un tas de choses. Train était tellement concentré là-dessus qu'il ne prêtait pas attention à Byakuya et ne sursauta même pas lors du claquement de porte. Black cat continuait de marcher vers la sortie, la tête baissée et ses yeux cachés par ses mèches. A l'extérieur, Train s'adossa contre un mur et respira un grand coup avant de lever son regard vers le ciel bleu, songeant fortement à quitter Yevon. Il repensa une nouvelle fois aux paroles, déçu de la voir ainsi et d'entendre de tels propos. Yuna sera jugée à Bevelle? Quelle farce! Cette dernière est tout de même accusée d'avoir des Maîtres de Yevon, elle sera donc forcément condamnée à mort. Pourquoi ne pas la laisser apporter la félicité dans ce cas? Si Yuna invoque l'ultime chimère et tue Sin, elle périra en apportant cette félicité. Même si cette période est éphémère, il serait absurde de priver le bonheur au peuple de Spira pour un simple désir égoïste, venger Seymour. Mais d'un côté, Train ne pouvait pas se permettre de faire la morale à Shiro sur ce point, lui qui a privé tant de personnes du bonheur. Cela serait indécent et injuste de sa part même si ce n'était pas par plaisir qu'il tuait. D'ailleurs, Black cat se demandait comment et si il pourrait expier ses fautes d'une façon ou d'une autre, ou alors si il ne devrait pas plutôt vivre en gardant tous ces meurtres sur la conscience. Quoiqu'il en soit, tuer un invokeur aussi proche de Zanarkand reste une idée absurde pout Train...
Le calme d'un côté et la tempête de l'autre, Creed Diskenth se trouvait encore dans la même que Shiro et Neuro où l'ambiance était pour le moins explosive. Déjà énervé de voir Train douté de cette traque, entendre l'invokatrice oser insulter Black cat d'imbécile de chaton le mettait presque hors de lui. L'assassin broyait ce qu'il restait de la rose et n'attendait qu'un seul autre mot de travers pour sortir son kotetsu afin de trancher la tête de Shiro. Si Creed n'avait pas un semblant d'estime envers celle-ci, elle qui ne fera rien pour adoucir Train, il n'aurait pas hésité une seule seconde à la tuer. Mais la prochaine fois, il ne se montrera pas aussi clément, pour le moment, Creed se contentera de passer ses nerfs sur Yuna et ses compagnons. Plus vite le groupe partira sur le mont Gagazet, plus tôt celui-ci pourra calmer sa colère sur les "criminels" recherchés. Ce qui n'était visiblement pas prêt d'arriver vu l'arrivée d'un autre individu lui aussi prêt à en découdre avec l'hérétique.


"Tsss... Je suis d'accord avec l'adepte de la non-violence (Neuro suite à sa remarque sur les brutes). Décide-toi pour cet autre type (Byakuya), Shiro! Et ne restons pas là plus longtemps!"

Creed, toujours pas décidé à vouvoyer Shiro, se dirigea vers la porte en s'essuyant la main avec un mouchoir. Objet qu'il jeta; en même temps que la serviette tâchée du sang du guado empoisonné; dans un coin de la pièce. Puis il attendait à côté de la porte que les autres se décident enfin à passer à l'action, tout en espérant retrouver Train à la sortie.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasyrpgff10.darkbb.com
Shiro
Invokeur
avatar

Féminin Nombre de messages : 181
Age : 23
Localisation : Final Fantasy X - Bevelle
Classe : Mage Noire
Date d'inscription : 14/11/2006

MessageSujet: Re: Un rapport à faire... mais à qui?   Sam 14 Juin - 19:42

[HJ : Euh moi c'est devant Byakuya, que j'ai honte >_<
Très joli post, bravo =) ]

Il suffit de trois phrases, trois phrases prononcées d'une voix morne et sans émotions pour que Shiro redevienne à nouveau de glace. Elle faillit rougir de s'être emportée si facilement en présence de tant de monde et surtout du nouveau-venu, le représentant d'une influente famille, quelqu'un de très réputé chez les Yevonistes. D'ailleurs il était une des rares personnes qu'elle respectait au plus profond de soi-même, sans doute parce qu'il était encore plus froid et plus calme qu'elle. La jeune femme resta muette et s'interrogea sur la façon dont il avait été mis au courant de la situation. Sans doute, Riff avait déjà fait courir le bruit de l'agression de Seymour et des attentions de Shiro. Un rapide celui-là, pour la discrétion c'était plus que raté.
Comme Creed continuait de la tutoyer et se permettait de l'appeler par son prénom sans y mettre un "Dame" devant malgré son emportement, elle fut vexée de sentir qu'elle n'arriverait pas à le corriger sur ce point. Il ne semblait pas du tout intimidé ou respectueux de sa personne comme la plupart de son entourage et l'invokatrice n'avait pas vraiment l'habitude de côtoyer ce genre de caractère. Elle se demanda si elle pourrait vraiment le supporter tout le long de leur traque, mais finit par se souvenir qu'elle n'aurait pas le choix. Tant pis, mais quand tout cela serait fini, elle n'hésiterait pas à lui faire payer son insolence.


" Contre l'Eglise ? On ne va pas agir contre l'Eglise, mais au nom de l'Eglise. Yuna est une hérétique et c'est notre devoir de l'arrêter, surtout si elle ose importuner Monseigneur Seymour. "Se tournant vers l'assassin qu'elle mitrailla du regard pour la énième fois de la journée :" Inutile de me brusquer. Je sais exactement ce que je dois faire. "

Enfin qu'importe, c'était un honneur d'être accompagnée d'un des membres du clan Kuchiki, un honneur qu'il aurait été grossier de refuser. Et puis entre l'assassin insolent qu'elle haïssait déjà par-dessus tout, l'homme-araignée plus qu'étrange et éventuellement le tueur émotif, elle était bien contente qu'une personne silencieuse et posée comme elle les aimait vienne avec elle. Au moins elle serait avec quelqu'un d'un peu près normal.

" Je serais ravie que vous vous joigniez à nous. Je suis enchantée et honorée de voir qu'un membre du clan de Kuchiki se propose de nous accompagner. "

Voilà, c'était dit. Il n'y avait plus qu'à partir sur le champ. Sauf qu'elle se souvint brusquement qu'elle était dans une salle de repos, malade et affaiblie, vêtue d'un peignoir. On avait vu mieux comme tenue pour aller chasser l'hérétique...

" Pour ma part, comme vous pouvez le constater à ma tenue, je ne suis pas encore prête. Si vous auriez l'obligeance de m'attendre dehors, pendant que j'enfile quelque chose de plus correct... "

En gros : sortez tous de ma chambre, j'aimerais me changer, merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aleajactaest.jdrforum.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un rapport à faire... mais à qui?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un rapport à faire... mais à qui?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» " On dit pas je veux mais je voudrais " faire partie de Moon
» Rapport de bataille HE vs O&G
» [WIP] Truck ork de Cyroul, mais pour faire quoi ??!
» Logiciel création rapport de bataille
» Rapport de police--Affaire:Meurtre au manoir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy :: Le monde de Final Fantasy X :: Le continent :: Bevelle :: Siège de Yevon-
Sauter vers: